Étiquettes

, , , , , , , ,

Colloque international – du 30 mai au 1er juin 2012 à l’Université de Genèveimiter Dieu

Quand des traditions spirituelles et religieuses affirment que l’homme est à l’image de Dieu, elles rendent possible la question de l’imitation. Imiter Dieu : est-ce là l’exigence spirituelle la plus haute, ou la plus ridicule des présomptions de l’homme, oublieux de sa condition ? En amont de cette alternative, le propos du colloque sera d’examiner ce que recouvre exactement la notion d’imitation de Dieu, aussi importante pour la spiritualité chrétienne que pleine d’ambiguïtés historiques et conceptuelles, qui engagent des difficultés éthiques et systématiques.

Malgré sa place de choix dans le christianisme, l’imitation de Dieu n’est pas spécifiquement chrétienne. L’un des enjeux du colloque sera d’en identifier les sources, notamment antiques dans divers courants de la philosophie grecque. Surtout, il sera l’occasion de déterminer le sens de son appropriation par le christianisme, et d’évaluer les déplacements qui s’opèrent à cette occasion

A l’intérieur même des traditions spirituelles chrétiennes, rien n’est moins évident que de savoir ce qui est visé par l’intention d’imiter Dieu. Se pose la question de l’articulation entre l’imitatio dei et l’imitatio christi, qui engage immédiatement des réflexions trinitaires, mais aussi christologiques : est-ce la même chose d’imiter le Christ ou Jésus, et quel Jésus ? Imiter le Christ, est-ce encore le suivre ou serait-ce déjà le rejoindre dans l’union ?

Le colloque, inscrit dans la continuité du séminaire « Mystique et figures mystiques », éclairera ces questions à partir de regards historiques sur les différents courants de spiritualité et de mystique chrétienne et leurs rapports à cette question, mais aussi de réflexions philosophiques et théologiques sur ce que révèle cette aspiration de la démarche mystique chrétienne.

Le programme complet, ici…